top of page

19 nov -- 20 déc  

Théâtre d'Arras - TANDEM

infos

MIROIR(S) 

~

- installation  -

sonore et visuelle

photos qqchose Sequedin
dana
zoé
jacques joel
victor

~ Une femme détenue est une femme, non une détenue. 

        in Détenues, Bettina Rheims, préface de Nadeije Laneyrie-Dagen, éditions Gallimard

Retraverser collectivement nos propres histoires par le prisme de l'Histoire ça donne du recul pour arriver à Miroir(s), le deuxième volet du projet, avec L’Origine du monde, de Gustave Courbet. 

 

Miroir(s) repose sur la récolte de témoignages face à une œuvre d’art. Il est essentiel pour moi de donner la parole à celles et ceux qui ne l’ont pas habituellement, de donner de la valeur aux mots, à la pensée de chacun.e. Pas besoin de poétiser leurs propos, ni de gommer leurs expressions, car tout y est, la vie et la beauté vraies et sans artifices, et c’est ce que je tente de révéler au travers de Miroir(s). 

Les femmes qui composent L’Origine du monde ont participé librement aux interviews. Qui sont-elles ? Que font-elles ? C’est un mystère, l’anonymat reste absolu, leur existence demeure secrète mais leur voix comme une bulle d’air qui remonte à la surface, affleure puis éclate. Emergées de la nuit carcérale, elles mettent en lumière le corps, le plaisir, le désir, le choix, la liberté. Ces voix ont du panache, elles sont vivantes, elles questionnent, elles s’enflamment, elles sont libres, et n’est-ce finalement pas la seule liberté qui vaille ?

 

Datée de 1866, L’Origine du monde demeure clivante et sujette à la censure encore aujourd'hui. Il n’est pas anodin de rappeler qu'elle a passé une bonne partie de sa vie enfermée, cachée, bannie, et aujourd’hui elle reste somme toute toujours recluse dans une salle annexe loin du circuit officiel du Musée d'Orsay à Paris. 

Avec cette nouvelle coiffeuse Miroir(s), ces femmes sortent le sexe féminin de son enfermement, et révèlent combien la liberté trouve son origine dans le corps.

Avec Zaoum qui signifie en russe au delà de la raison, au delà du cadre - et que j’aime traduire par au delà du regard - il s’agit non pas d’ouvrir des portes vers un ailleurs, mais d'élargir la perception de là où on se trouve, de déplacer le regard pour ouvrir le champ des possibles ici et maintenant. 

 

Ce projet tissé avec les femmes de la MAF m’a profondément émue, au sens de mouvoir, déplacer à des endroits inattendus, étonnants et intensément lumineux tout au long de la saison 2018-2019.

 

A l’interface, entre intérieur et extérieur, je me disais cette femme pourrait être moi, ou ma sœur, ma mère, ma voisine. Je pourrais être elle.

Ensemble, pendant les représentations de L’Histoire du sexe et de l’amour, autour de L’Origine du monde, il n’y avait plus de polarité, plus de frontière car une femme détenue est une femme, non une détenue. 

Quel que soit l’âge, l’origine, l’éducation, les expériences, toutes partageons le même besoin plus ou moins impérieux de se libérer des « chaînes ».

Ainsi parlait Nietzsche à Lou Andréa Salomé dans cette courte lettre...

Naumberg, 1er septembre 1882

Ma chère Lou,
La profonde demande de mon cœur : devenez celle que vous êtes !
On a d’abord du mal à se libérer de ses chaînes, et finalement il faut encore se libérer de cette émancipation !
Chacun est travaillé à sa manière par la maladie des chaînes, même après qu’il ait brisé celles-ci.
Acquis de tout cœur à votre destin car en vous j’aime aussi mes espérances,
Votre fidèle N. 

bleu OVV.png

-- La Compagnie Zaoum est régulièrement soutenue par la DRAC Hauts de France, le Conseil Régional Hauts de France, le Département du Pas de Calais, la Ville de Lille, la Communauté d’agglomération Lens Liévin (CALL), la Direction Régionale aux Droits des Femmes et à l’Egalité (DRDFE)

 

-- Ils/elles ont été et/ou sont toujours à nos cotés :

Le Vivat Scène Conventionnée art et création-Armentières, La Scène Louvre-Lens, Le Tandem Scène Nationale Douai-Arras, Le Channel Scène Nationale de Calais, Le Manège Scène Nationale de Maubeuge, Le Manège de Mons, Le Théâtre du Beauvaisis Scène Nationale, La Comédie de Béthune, Culture Commune Scène Nationale du Bassin Minier, La Rose des vents-Scène nationale Lille métropole Villeneuve d'Ascq, La Maison des Métallos-Paris, Le Théâtre Massenet-Lille, Le Zem Théâtre-Lille, Le Musée Guimet-Paris, La galerie Saint Jacques à Saint-Quentin, Le CCA de La Madeleine, Le Samovar-Bagnolet, Le Théâtre des Lucioles-Avignon, Le CRAC Ecole de cirque de Lomme, Le Festival Longueur d’ondes au Quartz- Scène nationale de Brest, Le Festival Culture au Quai-CDN Angers, Le Musée Matisse au Cateau-Cambrésis, Le Musée de la Chartreuse, Le POC Alfortville, Le Théâtre de Rungis, Le Théâtre de Belleville-Paris, Le CHU de Lille, CH d'Arras et CH de Douai, Le Centre Pénitentiaire Lille-Loos-Sequedin, La Maison Folie Hospice d’Havré à Tourcoing, L'Espace Culture Université de Lille, L'Université d’Artois à Arras, L’Institut Français de Varsovie, La Gare Centre culturel de Méricourt, Quanta-Le Centre culturel à Villeneuve d'Ascq, La Ferme Dupuich-Centre culturel de Mazingarbe, Le Centre culturel François Mitterand de Tergnier, La Maison Folie Wazemmes-Lille, La Maison Folie Beaulieu Lomme, La Spedidam, Pictanovo, Le CNC-DiCRéAM, Le Centre National du Livre (CNL), La Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon (CNES), L'Onda-Paris, Le Château d‘Hardelot-Centre culturel de l’entente cordiale, La librairie au Temps Lire-Lille, Le Planning familial du Pas de Calais, Le Cube Centre international de recherche et de création en théâtre pour la jeunesse-Montréal, Le CalQ Conseil des arts et des lettres du Québec, La Libraire Café Le Biglemoi-Lille, La Barcarolle à Saint-Omer, Le Festival Hauts-de-France en scène, L’Escapade à Hénin-Beaumont, Le Théâtre de Montreuil-sur-mer, La Maison Folie Moulins-Lille.

COLLABORATIONS
~

-- Celles et ceux qui ont rejoint la team Zaoum :

Philippe Dormoy, Vincent Maire, Nicolas Ory, Raphael Bourdin, Samuel Dewasmes, Séverine Lis, Stéphane Zuliani, Alain Lebéon, Marie Letellier, Valéry Joly, Martin Levavasseur, Elise Vigier, Magalie Dupuis, Benjamin Delvalle, Yves Bernard, Martha Roméro, Sébastien Pouilly, Antoine Chartier, Jenny Bernardi, Anne Delmotte, Marie Leroy, Camille Baby, Jean-Baptiste Fondeur, Eric Legrand, Anastasia Kusmina, Annie Leuridan, Bruno Leblanc (Adviser), Myriam (Y mettre les formes), Jos Houben, Emily Wilson, Eric Soyer, Aurore Leduc, Alix Weugue, Thomas Ramon, Mathieu Frackowiak, Yannic Mancel, Sandrine Zimmer, Patty Eggerickx, Alexandre Bissarette, Jean-Marc Fiess, Matthieu Virot, Marianne Nodé-Langlois (La belle ouvrage), Maelle Bodin (Belette), Fabien Debrabandère, Philippe Brenot, Jonathan Boyer, Pauline Brisse, Priscilla Costa, Bettie Nin, Luc Chadaine (Micros-Rebelles), Elsa Petit Koné (Micros-Rebelles), Ambre Lesage, Florian Passanante, Loïse Jaworski

Gilles Albouy, Emilie Godreuil, Jacques-Joël Delgado, Dana Fiaque, Zoé Pinelli, Violaine Desportes, Victor Robert, Marianne Duvoux, Clément Goffinet, Matthieu Radot, Stéphane Lévêque, Samuel Allain, Fanny Derrier, Ludivine Pelé, Cyril Viallon, Nina Cauvin, Margot Daudin Clavaud, Karine Fraysse, Marie-Laure Gamet, Evelyne Ringeval, Michel Tassé, Olivier Bérut, Kathy Fiolet, Tao Maury, Aurore Miet, Mathilde Rambaud, Isabelle Aslani, Elsa Godefroy-Demombynes, Anais Legros, Audrey Gueriguian, Charlotte Raoutenfeld, Christian Baril, Maxime-Olivier Potvin, Martin Boisclair, Marie-Luce Gervais, Sophie Tremblay-Devirieux, Margot Dejeux, Germain Wasilewski et tout.es celles et ceux qui de près ou de loin ont participé aux créations et à l'essor de la compagnie. 

-- La Compagnie Zaoum est régulièrement soutenue par la DRAC Hauts de France, le Conseil Régional Hauts de France, le Département du Pas de Calais, la Ville de Lille, la Communauté d’agglomération Lens Liévin (CALL), la Direction Régionale aux Droits des Femmes et à l’Egalité (DRDFE)

 

-- Ils/elles ont été et/ou sont toujours à nos cotés :

Le Vivat Scène Conventionnée art et création-Armentières, La Scène Louvre-Lens, Le Tandem Scène Nationale Douai-Arras, Le Channel Scène Nationale de Calais, Le Manège Scène Nationale de Maubeuge, Le Manège de Mons, Le Théâtre du Beauvaisis Scène Nationale, La Comédie de Béthune, Culture Commune Scène Nationale du Bassin Minier, La Rose des vents-Scène nationale Lille métropole Villeneuve d'Ascq, La Maison des Métallos-Paris, Le Théâtre Massenet-Lille, Le Zem Théâtre-Lille, Le Musée Guimet-Paris, La galerie Saint Jacques à Saint-Quentin, Le CCA de La Madeleine, Le Samovar-Bagnolet, Le Théâtre des Lucioles-Avignon, Le CRAC Ecole de cirque de Lomme, Le Festival Longueur d’ondes au Quartz- Scène nationale de Brest, Le Festival Culture au Quai-CDN Angers, Le Musée Matisse au Cateau-Cambrésis, Le Musée de la Chartreuse, Le POC Alfortville, Le Théâtre de Rungis, Le Théâtre de Belleville-Paris, Le CHU de Lille, CH d'Arras et CH de Douai, Le Centre Pénitentiaire Lille-Loos-Sequedin, La Maison Folie Hospice d’Havré à Tourcoing, L'Espace Culture Université de Lille, L'Université d’Artois à Arras, L’Institut Français de Varsovie, La Gare Centre culturel de Méricourt, Quanta-Le Centre culturel à Villeneuve d'Ascq, La Ferme Dupuich-Centre culturel de Mazingarbe, Le Centre culturel François Mitterand de Tergnier, La Maison Folie Wazemmes-Lille, La Maison Folie Beaulieu Lomme, La Spedidam, Pictanovo, Le CNC-DiCRéAM, Le Centre National du Livre (CNL), La Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon (CNES), L'Onda-Paris, Le Château d‘Hardelot-Centre culturel de l’entente cordiale, La librairie au Temps Lire-Lille, Le Planning familial du Pas de Calais, Le Cube Centre international de recherche et de création en théâtre pour la jeunesse-Montréal, Le CalQ Conseil des arts et des lettres du Québec, La Libraire Café Le Biglemoi-Lille, La Barcarolle à Saint-Omer, Le Festival Hauts-de-France en scène, L’Escapade à Hénin-Beaumont, Le Théâtre de Montreuil-sur-mer, La Maison Folie Moulins-Lille.

Zaoum [заумь] en russe signifie au delà de la raison. Au delà de sa tonique sonorité et de son étonnante orthographe russe, c’est le sens et l’insensé de ce mot qui anime mon travail.

Depuis la création de la compagnie en 2006, les soli Vak’Harms, La femme de l’ogre, AbaTToirFesses et Quelque chose cherchent au delà du cadre à créer les conditions pour que le public puisse laisser son imaginaire se déployer librement. Tout comme les installations (Im)permanences et Miroir(s) invitent au delà du regard à écouter et voir autrement un texte, une oeuvre, notamment en impliquant les publics dans la création.

Dans un lexique plus personnel, Zaoum prend également le sens de rhisome : dans ma démarche, chaque élément peut en affecter un autre pour en créer un troisième*. Par association ou par carambolage, écriture, jeu et mise en scène interagissent autant que texte, corps, son, lumière, objet plastique, objet sonore : au delà des disciplines.

 * Le tiers-instruit de Michel Serres a profondément marqué mon parcours de pédagogue autant que d’artiste.

bottom of page