cloud
Actu
  • Actualités
    • (Im)permanences (Im)permanences, le salon de coiffure qui décoiffe, s'offre la vitrine de la librairie Au temps lire, à Lambersart !

      Allez faire un tour au 404 avenue de Dunkerque, c'est sans rendez-vous et jusque fin juillet !
  • Actualités
    • Fesses / Eloge de Fesses  Fesses, solo culotté, est à retrouver sur viméo où vous attendent teaser et extraits (dates de tournée en cours)

      Eloge de Fesses, performance totalement décalée, sérieusement calée sur les fesses a terminé sa saison en beauté le 21 mai 2016, au musée de la Chartreuse de Douai, dans le cadre de la nuit des musées !
      Restez connectéEs pour connaitre les prochaines dates.

cloud
Bernadette A et la Compagnie Zaoum

Professeure de français langue étrangère à l'étranger.
Tournant.
Entrée au Samovar à Bagnolet en 2002.
Tournant.
Solo
"Vak’Harms" en 2006.
2009
"La femme de l'Ogre" première texte : étape.
"Pas à Pas". Rencontres essentielles. Aide au Compagnonnage avec Elise Vigier du Théâtre des Lucioles.
Carambolages.
Création du solo
"AbaTToir" première mise en scène.
Création de l'installation sonore très vintage
"(Im)permanences"
Vitalité.
La route sillonne.
Intersections.
La bourse de découverte du Centre National du Livre pour Fesses.
Création de
"Eloge de Fesses" au Louvre Lens.
Sur la route nous sommes ici
Avec la création de
"Fesses"(noir) en février au Théâtre d'Arras, et au Vivat d'Armentières.
Tournées !

"Ce dont on ne peut parler, c'est cela qu'il faut dire" Novarina

« Zaoum » en russe veut dire « au delà de la raison » autrement dit sortir des repères familiers donc familiaux, sociaux, culturels, etc. pour accéder à un ailleurs vierge, neuf, surprenant. Pour surprendre et se surprendre, le travail s'articule entre écriture, jeu et mise en scène pour déployer un univers métissé où se côtoient tout et son contraire, sens et insensé, absurde et logique, coq-à-l’âne, un univers clownesque qui laisse la part belle aux rêves, aux désirs, à l’humour, sans oublier ce qu'il faut de démesure et d'impertinence pour ne pas rester à la surface.
Le traitement plateau est lui-même métissé, l’écriture y est autant celle des mots, du corps, que du son, de la lumière, des images.

Soucieuse de toucher un public large et diversifié, la compagnie développe autour de ses spectacles des projets de sensibilisation qui prennent des formes diverses : installation sonore, travail plastique, performance, stage, conférence, etc...
La compagnie Zaoum est une association régie par la loi de 1901, dirigée par Olivier Bérut, en qualité de président.

Président
Olivier Bérut
Directeur de Katalyz, et aussi auteur, compositeur, interprète, musicien, ...
Il est directeur de la maison d'édition "La guilde des créateurs de mondes"
Son quatrième CD "Du pareil au différent" est sorti chez Mozaïc en 2009.
www.katalyz.fr ; www.berut.org ; www.lagcm.com

Secrétaire
Kathy Fiolet
Orthophoniste
Elle est notre techno-ortho.

Trésorier
Michel Tassé
Directeur des projets chez Leroy Merlin, dit comme ça c'est simple, mais ça ne l'est pas du tout, c'est assez compliqué à résumer en quelques mots alors on s'en tiendra à ces trois-là.

cloud cloud cloud
 
Eloge de Fesses
Eloge de Fesses est une performance en musée totalement décalée mais sérieusement calée sur les fesses.

"Pour écrire le solo Fesses, je me suis beaucoup penchée sur les fesses et notamment celles de l’Histoire de l’Art. Elles m’inspirent des histoires folles qui sortent totalement du cadre, ça m’amuse énormément et c'est cette jubilation que je souhaite partager avec le public dans un parcours aussi insensé que sensé."

Eloge de Fesses c'est aussi les œuvres qui vont à la rencontre du public dans un lieu éloigné voire en rupture avec celles-ci. Dans une version cabinet de curiosité audio/visuel, une sélection d’œuvres sont accrochées à un chariot, et le public écoute ce que chaque œuvre à lui chuchoter comme secrets (actuellement à l'hôpital d'Arras)
(Im)permanences - Installation sonore
ici vous pouvez écouter un extrait d'(im)permanences :
Ecouter l'extrait

On en parle, on l’écrit, on le chante, on le met sous un cadre, on le rêve, on le cherche dans un livre, on le trouve dans un film, on l’analyse sur un divan, on le noie dans l’alcool, on le piétine de colère, on le tait, on le hurle...
C’est bien qu’il y a encore quelque chose à en dire…

Il dit ce qui délivre, il dit ce qui tourmente.
Il dit les empreintes du passé, il dit les désirs du futur.
Il dit ce qui nous constitue, il dit ce qui échappe et qu’on invente.
Il dit l’impermanence.

A partir d’un questionnaire, inspiré des "Fragments d’un discours amoureux" de Roland Barthes, Bernadette A a collecté, auprès d’un public varié, des « fragments d’intime » que vous êtes invité à découvrir en vous installant sous des casques à permanente...

Cette matière, concrète et singulière, de « mémoire » est mêlée aux compositions sonores et musicales de Ben Delvalle.

Les musiques suivent l’esthétique des casques et sont élaborées pour la plupart dans l’esprit de la Muzak (musique d’ascenseur), comme pour souligner cette attente lascive à laquelle nous ramène le salon de coiffure.

L’installation est composée de six casques, chacun lié à un fragment de Roland Barthes et d'une cabine téléphonique «Retentissement», inspirée du fragment du même nom, permettant au public de laisser retentir ses propres impressions et souvenirs.

En lien avec l'installation (Im)permanences, Bernadette A a mis en scène le spectacle Pièce Montée, avec les comédiens de la compagnie de l'Oiseau Mouche.
Pour plus d'information : http://www.oiseau-mouche.org/spectacles/piece-montee



Travail avec les publics:
(Im)permanences a été aussi créé et conçu dans le but de stimuler le triangle compagnie-publics-lieux.
Une quarantaine de personnes ont été interviewées pour ce projet chez elles, ou dans un boudoir installé dans le théâtre, de janvier à février 2012 sur le territoire de l’Hippodrome.
Cette saison, ce projet implique le territoire du Vivat et de l’Hospice d’Havré dans le cadre de l’accueil de AbaTToir le 14 décembre au Vivat.
Il en est de même avec l’Université d’Artois qui a reçu l’installation du 19 novembre 2012 au 04 décembre 2012, dans le cadre de l’accueil de AbaTToir au Théâtre d’Arras en janvier 2013.

(Im)permanences sera aussi accueillie en mars 2013 par l’Hôpital de Douai en partenariat avec l’Hippodrome, et donnera lieu à un travail d’interviews à l’hôpital.


Conception et mise en plis : Bernadette A
Conception, musiques et mise en Son : Ben Delvalle
Ergonomie et bigoudis électroniques : Alain Le Béon et Matthieu Virot

Production Compagnie Zaoum
Coproduction Hippodrome de Douai
Aide à la production de la DRAC Nord-Pas-de-Calais
Aide à la création du Conseil Régional du Nord
AbaTToir - Création 2012
AbaTToir est né du carambolage entre mes souvenirs d’enfance passé dans l'abattoir tenu par mes parents à Courrières dans le bassin minier et les « Fragments d'un discours amoureux » de Roland Barthes.

Un des fragments de Barthes s’appelle littéralement « le ravissement », « l’enlèvement » et cet « épisode réputé initial au cours duquel le sujet amoureux se trouve capturé » se trouve être aussi le premier maillon de la chaîne de l’abattoir pour les poules.

Ce carambolage improbable m’a permis d’entremêler deux plans d’écriture, et d’échos en rebonds et décalages, sous les traits d’une « Alice au pays de l’abattoir » je réinterroge les souvenirs, les interdits, les transgressions, les fantasmes liés à ce lieu et ouvre des portes sur l’ici et maintenant, le parcours de la femme d’aujourd’hui en quête de ce qui la tisse, l’enchaîne, la déchaîne, la conditionne.

Dans ce dédale, comme dans un manège de foire, rappelant les labyrinthes aux cent miroirs, les niveaux de lectures se superposent, les images se modifient grâce au dispositif scénographique à géométrie variable, et les allées et venues, jamais attendues, posent des intrigues tout au long de ce parcours où le "comment tuer" n'est jamais très loin du "comment aimer", le rire jamais loin de l’effroi, la pudeur jamais loin de l’audace… un parcours qui parle finalement de chacun(e).



Ecriture, mise en scène, interprétation : Bernadette Appert
Aide à la dramaturgie et collaboration artistique : Elise Vigier
Assistante à la mise en scène : Magalie Dupuis
Création Son : Ben Delvalle
Création Lumières : Yves Bernard et Vincent Maire
Régie générale : Vincent Maire
Construction Décor : Alain Le Béon

Avec l'aimable contribution pour les témoignages d’usine de Muriel Bustin, Alain Daubresse, et Jacques Chevalier

Remerciements à Mathieu Frackowiak pour son regard littéraire et philosophique

Production : Compagnie Zaoum
Coproduction : L’Hippodrome, scène nationale de Douai, le Théâtre des Lucioles de Rennes
Avec le soutien de la DGCA - Ministère de la Culture et de la Communication et des DRAC Bretagne et
Nord – Pas-de-Calais dans le cadre de l’aide au compagnonnage
Aide à la création du Conseil Régional du Nord
Aide à la production de la DRAC Nord-Pas-de-Calais
Mécénat : Adviser
  • album photos
  • dossier
  • calendrier
  • presse
Fesses - Création 2015
"On parle beaucoup de cul, et s’il prend autant de place, c’est parce qu’on ne parle pas assez des fesses. La vie serait plus simple si les fesses étaient un cul, une partie constante, non divisée, harmonieusement pleine et ronde, on aimerait bien, mais il n’en est rien car la fissure casse la belle unité. Les fesses ne sont pas un mais deux. Et ce 1 égale 2 nous ramène à la différence, à la complexité, aux contradictions, et ça on aime moins...

Bernadette A a reçu pour ce projet la bourse de découverte du Centre National du Livre.

Texte, jeu et mise en scène : Bernadette A
Collaboration artistique : Jos Houben et Emily Wilson
Scénographie et Lumières : Eric Soyer
Son : Ben Delvalle
Régie générale, régie lumières : Aurore Leduc
Construction : Alain Le Béon et Thomas Ramon
Conseiller littéraire : Mathieu Frackowiak
Costumière : Sandrine Zimmer
Vidéo : Alexandre Bissarette

Production : Compagnie Zaoum, Lille
Co-production : Tandem Douai-Arras / Théâtre d’Arras ; Le Vivat - scène conventionnée danse - Armentières
Avec le soutien de la Région Nord/Pas-de-Calais, de la Spedidam, du Studio de création Le Manège - Scène Nationale – Maubeuge, L'Office National de la Diffusion Artistique - Paris, La Maison Folie hospice d’Havré -Tourcoing, l'Espace Culture de Lille 1 et Filage - conseil et accompagnement de projets artistiques et culturelles - Lille
Réalisé avec l’aide du Ministère de la Culture et de la Communication, DRAC Nord/Pas de Calais.
La femme de l'Ogre - Création 2009
« Sans un élément de cruauté à la base de tout spectacle, le théâtre n’est pas possible. » Antonin Artaud, in « Le théâtre et son double »

Bien sûr il y a l’Histoire
Bien sûr le Petit Poucet
Depuis toujours les cailloux, l’Ogre, les sept filles égorgées par erreur, les bottes de sept lieues, bien sûr cette histoire depuis toujours bien sûr mais…
Elle ne dit rien du ventre
Elle ne dit rien du cœur
Ce monologue, arrimé aux mythes, donne corps et voix à ce personnage de l’ombre. Celui justement que l’histoire tait : la femme de l'Ogre
Ici elle devient chanteuse de rock et ce qui s’entend c’est bien plus que le son de ses cordes vocales, ce bien plus c’est ce qui jaillit de ses entrailles. La femme de l’ogre est aux prises avec la douleur du deuil. Cette douleur et cette colère mélangées la possèdent comme un démon. Ce démon c’est l’irrationnel, c’est l’énergie du rock.
Les mots expliquent et la musique explose.
C’est le sensé et l’insensé qui plante leurs cailloux pour trouver une voie. C’est cru et tendre comme la chair fraiche.

« La douleur ne parle pas en nous, elle se chante. Vaste psalmodie de la mémoire arrosée de sang.» Hélène Cixous

Production Compagnie Zaoum
Aide à la création du Conseil Régional du Nord
Aide à la production de la DRAC Nord-Pas-de-Calais
Aide à la diffusion du Conseil Général du Nord
Avec le soutien de l'Hippodrome, Scène nationale de Douai, La comédie de Béthune, et Culture Commune, Scène nationale du bassin minier.
Vak'Harms - Création 2006
"Quand je vois quelqu'un j'ai envie de lui taper sur la gueule..."
D'un sac sort un bonnet de bain : c'est frais c'est étouffant c'est léger c'est grinçant c'est drôle c'est cruel c'est poétique c'est toi c'est moi c'est une prison c'est une échappée c'est un cri c'est un silence c'est Vak'Harms... c'est tout

Avec Vak'Harms le public est plongé dans un univers imprévisible. A travers des scènes parfois oniriques, souvent comiques, cruelles aussi, des histoires naissent, et sont soudain interrompues par des catastrophes inexplicables qui les font rebondir dans des directions totalement inattendues et insensés;

Daniil Harms écrit en Russie sous un régime totalitaire et utilise le non sens et l'insensé comme échappatoire. Sa poésie pleine de paradoxes, d'absurdité, d'humour, et de cruauté dynamite la raison.
Les textes choisis pour ce solo ont été écrits entre 1931, date de sa condamnation à l'exil, et 1942 date de sa mort après un an de détention en hôpital psychiatrique.


Première création de la compagnie en 2006, co-réalisée par le Zem théâtre, le CCA de La Madeleine, le Samovar et soutenu par le Vivat



Conception et Interprétation par Bernadette A
Mise en scène par Philippe Dormoy
Création Lumières Vincent Maire
Graphisme Martin Levavasseur
  • album photos
  • presse
cloud cloud
SAISON 15/16
- "CARAMBOLAGE" Projet d'accompagnement, d'écriture et de mise en scène au service des circassiens en première année au CRAC (école de Cirque de Lomme), travail d'écriture et de création en vue du festival Cirque en Cavale en juin 2016.

- Interventions comme regard complice ou agitatrice de particules au CRAC (école de Cirque de Lomme) pour les numéros des élèves de 2e et 3e années.

- Eloge de Fesses sera joué au Théâtre des Tisserands pour fêter les 40 ans de l'association Couples et Familles de Lille.

- Le projet Eloge de Fesses, dans sa version installation sonore, créé au printemps 2015 dans le cadre du dispositif Culture-Santé à l'Hôpital d'Arras, a été choisi par le Ministère de la Culture pour être valorisé au niveau national ! Haut les fesses !
Archives Actions de territoire et Sensibilisations
THEATRE et HÔPITAL d'ARRAS

Dans le cadre du dispositif ARS-DRAC, le projet Eloge de Fesses a été accueilli à l'hôpital d'Arras. En mars et avril 2015 : stages et collectes de paroles sur les "fesses" dans plusieurs services (Santé mentale, Nutrition, Chirurgie). En mai 2015 : performances déambulatoires dans l'ensemble des services de l'hôpital depuis l'unité alzheimer jusqu'à la maternité, sans oublier les bornes d'accueil et les bureaux des cadres de santé.


Avec l’Hippodrome
Depuis 2009, projets de sensibilisation et d’actions culturelles notamment :
- Ateliers pour 1eres et Terminales en option théâtre, des lycées Châtelet et Corot.
- Atelier ATC pour élèves de la 6ème à la 3ème au collège Langevin d’Avion, en 2011-2012
- Stage de sensibilisation pour le conservatoire dramatique de Douai en 2013
- Dispositif ARS-DRAC à l'Hôpital de Douai dans le cadre de la création de l'installation sonore (Im)permanences


Avec Culture Commune
Projets d’actions culturelles notamment de 2007 à 2009 le projet « Cités », avec l’Ecole Lapierre, dans le quartier de la Grande Résidence de Lens, donnant lieu à des ateliers d’écriture, puis de jeu, et à la mise en scène chaque année de spectacles liés aux problématiques de violence, et de démolition/réhabilitation du quartier, composés à partir des témoignages des enfants.


Avec l’Ecole de Cirque de Lomme
Depuis 2010 :
- stages d’écriture, jeu et mise en scène à destination des élèves de l'école
- accompagnement à la mise en scène et à l'écriture de numéros en amont des présentations aux Pistes Ouvertes


Chez VioleTTes
En juin 2011 installation d’un casque prototype du projet (Im)permanences dans le cadre du festival BAM.


Avec L’Université d’Artois
Séminaire doctoral en octobre 2011 sur le thème « AbaTToir, lieu de l’enchantement de l’enfance et de l’interdit ».
Séminaire doctoral en novembre 2012 sur le thème « Corps et étrange dans AbaTToir ».


Avec La Rose des Vents
Dans le cadre du Festival Prémices, invitation au colloque sur l’écriture contemporaine en novembre 2011.


Avec la Bateau Livre
Dans le cadre de la parution aux éditions La boite à bulles" du texte de La femme de l’Ogre, séance de rencontres et de dédicaces en novembre 2011.
www.la-boite-a-bulles.com


"Petit traité d'hygiène du cœur ou l'art d'en découdre au féminin"
Stage laboratoire d'écriture et de jeu, pour femmes - octobre 2009 à janvier 2010
Ce projet est né de l'envie de travailler à partir de textes glanés ici et là, avec des femmes, de tous niveaux en théâtre... mais toutes professionnelles en femmes, sur "l'être femme", l'amour et le sexe. Comme ça sans rien, tout simplement. A nu. Un corps à corps tendre et cru, frais et effronté, où le motus est bouche décousue.


Avec les Ateliers de Préformation
Stage de 30h pour un groupe de stagiaires en réinsertion.
Ecriture et jeu en lien avec le spectacle "La femme de l’Ogre". Restitution public le vendredi 12 juin.
Reprise dans le cadre du Plan LEA à Eura-Technologies le 01 juillet 2009.
Artistiques
LA COMPAGNIE DE L'OISEAU MOUCHE
Création de "Pièce montée" - adaptation de l'installation sonore (Im)permanences.
Suivez l'actualité sur le site :
http://www.oiseau-mouche.org/spectacles/piece-montee


LE THÉÂTRE DES LUCIOLES
Dans le cadre du dispositif "Pas à Pas" de la DRAC Nord-pas-de-Calais
Bernadette A croise le travail des Lucioles.
En 2010-2011, cette rencontre se poursuit par une collaboration avec Elise Vigier dans le cadre de l'Aide au Compagnonnage du Ministère de la Culture, la DRAC Bretagne et la DRAC Nord-pas-de-Calais.
Bernadette A a suivi la création de "Louise, elle est folle" comme assistante à la mise en scène.

Retrouvez toutes les infos sur ce projet à l’adresse suivante : http://www.louisellestfolle.net
http://www.theatre-des-lucioles.net/


ECOLE DE CIRQUE DE LOMME
Bernadette A, depuis 2010, travaille régulièrement avec le CRAC - Ecole de cirque de Lomme pour proposer des parcours de formation sur l'écriture, la dramaturgie et le jeu auprès des circassiens en formation professionnelle.
Elle est aussi sollicitée comme oeil extérieur à la mise en scène sur certains numéros.

http://www.centreregionaldesartsducirque.com/
Institutionnels
La Compagnie Zaoum est soutenue par :

La DRAC Nord-Pas-de-Calais
Le Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais
Le Conseil Général du Nord
Le Conseil Général du Pas-de-Calais
L'office National de la Diffusion Artistique (ONDA)
La Spedidam

Filage - conseil et accompagnement de projets artistiques et culturelles - Lille

Mécénat : Adviser, Arras

La Compagnie Zaoum remercie les donateurs et donatrices qui soutiennent notre travail !

La Compagnie Zaoum est membre du Collectif H/F Nord-Pas-de-Calais.
http://hf-npdc.blogspot.fr/
cloud cloud cloud
Nom :
Email :
Message :
Bernadette A
Comédienne et metteur en scène
Anne Delmotte
Administratrice de production
03 20 47 81 72